Aux Alentours de Wengelsbach


Le château de Wasigenstein : le château se dresse, à 350m d'altitude, sur deux rochers séparés par une profonde faille, à proximité de Wengelsbach.
Il est constitué de deux châteaux : vieux-Wasigenstein à l'est et le nouveau-Wasigenstein à l'ouest. Le site est vertigineux, et les escaliers taillés dans la roche nous permettent de basculer petit à petit dans l'univers romantique lié aux châteaux. Ce site est tout empreint de merveilleux.
La ruine encore bien conservée est ouverte de mi-mars jusqu'à la fin du mois de septembre

Le château du Froensbourg : Le château se situe sur un rocher gréseux à 305m d'altitude, au nord-ouest de Lembach. Il a l'avantage d'être en dehors de la ballade typique du   Fleckenstein - Loewenstein - Hohenbourg-Wegelnburg, se qui le rend plus plaisant à visiter. En entrant dans le château, on peut se faire une idée toute différente des châtelains de l'époque dans la région, habitant plus des grottes fortifiées que des châteaux.

Le château Blumenstein: Le château se trouve à la frontière entre la France et l'Allemagne. Il est construit dans la deuxième moitié du XIIème siècle par les Batzendorf. Ces derniers changent de nom pour s'appeler les Blumenstein et donnent leur nom au château. La forteresse est en deux parties :
*Basse : avec une salle troglodytique, une citerne des communs et un escalier taillé dans la roche
* Haute : avec également une salle troglodytique, une enceinte, un logis et un escalier taillé dans la roche donnant accès à la plate-forme supérieure.
Le château est détruit en 1575 lors de la guerre des paysans. Il est réhabilité pour la défense au XVIIème siècle.
Aujourd'hui, en ruine, il est libre d'accès au terme d'une balade en fôret.

Le Maimont : D'une longueur de plusieurs centaines de mètres, assez chaotique par endroits, l'arête rocheuse du Maimont est très pittoresque. Depuis 1826, elle marque la frontière entre la France et l'Allemagne. Une vieille légende situe à cet endroit des combats mythiques "das alte Heer, das wilde Heer" (la vieille armée, l'armée sauvage).

Le Rocher des Bohémiens : Le rocher des bohémiens ("der Zigeunerfels" en allemand) comprend un ensemble de rochers qui dominent une crête est-ouest, parallèle à la vallée du Steinbach. Le nom donné au rocher est certainement dû à la présence de bohémiens dans la région au 17ème siècle. Souvent indésirabes, ils passaient du domaine d'un seigneur à celui d'un autre, des terres d'Empire à celles du roi de France. Poussés par la faim, ils braconnaient et pêchaient, se rendaient parfois coupables de quelques délits entrant ainsi en conflit avec les habitants des villages et les autorités auxquelles leurs sujets faisaient appel. Si certains seigneurs les utilisaient comme hommes de troupe à l'instar du Landgrave de Hesse-Darmstadt, d'autres leur faisaient la chasse. C'est ainsi que des bohémiens réfugiés au Zigeunerfels ont été assiégés. N'arrivant à les déloger, on a mis le feu à des arbres abattus contre le rocher. Les bohémiens auraient été brûlés vifs.
De nos jours, le Zigeunerfels reste un endroit très fréquenté et un agréable but d'excursion.

Le Klingelfels : rocher pittoresque et très érodé dominant l'épingle à cheveux près du parking Wasigenstein.
En traduction littérale, le Klingelfels signifie "rocher qui tinte". D'ailleurs par jour de grand vent, le promeneur peut entendre une sorte de sifflement à proximité.
D'autres personnes l'appellent le rocher des sorcières.


BONNE PROMENADE !